Saturday 10 April 2021
Home      All news      Contact us      RSS     
reliefweb - 1 month ago

World: Allocution liminaire du Directeur général de l’OMS lors du point de presse sur la COVID-19 – 26 février 2021

Countries: Côte d Ivoire, Ghana, World, Yemen Source: World Health Organization Lundi, les gouvernements de la Su de et de la Suisse et l Organisation des Nations Unies organiseront une r union virtuelle de haut niveau pour recueillir des dons pour le Y men. Le Y men est le th tre de la plus grande crise humanitaire en cours dans le monde, avec plus de 20 millions de personnes ayant besoin d aide humanitaire. Le Plan de riposte pour 2021 pr voit de collecter 3,85 milliards de dollars des E tats-Unis. J exhorte les donateurs se montrer g n reux. Mercredi, le Ghana est devenu le premier pays en dehors de l Inde recevoir des doses de vaccin contre la COVID-19 du M canisme COVAX. Il y a quelques heures peine, la C te d Ivoire a re u ses premi res doses, et d autres doses seront exp di es dans d autres pays dans les jours et les semaines venir, alors que nous progressons vers la r alisation de notre objectif qui est d avoir commenc la vaccination dans tous les pays du monde dans les 100 premiers jours de l ann e. Le moment est venu d utiliser tous les moyens possibles pour intensifier la production, y compris l octroi de licences et le transfert de technologie, et, le cas ch ant, les d rogations la propri t intellectuelle. Si ce n est maintenant, quand le ferons-nous ? Mercredi, l OMS a officiellement lanc son Plan strat gique de pr paration et de riposte pour 2021, qui pr sente six objectifs et les 10 piliers essentiels de la riposte. Le Plan strat gique 2021 d crit comment l OMS aidera les pays atteindre ces objectifs et les ressources dont nous avons besoin pour le faire. Bonjour, bon apr s-midi et bonsoir. Lundi, les gouvernements de la Su de, de la Suisse et l Organisation des Nations Unies organiseront une r union virtuelle de haut niveau pour recueillir des dons pour le Y men. Le Y men est le th tre de la plus grande crise humanitaire en cours dans le monde, avec plus de 20 millions de personnes ayant besoin d aide humanitaire. Plus de cinq millions de personnes sont aujourd hui menac es de famine. Et d j , un demi-million d enfants de moins de cinq ans pourraient mourir de faim dans les semaines venir, moins qu ils ne b n ficient d une prise en charge de toute urgence. Tout cela, alors m me que le syst me de sant d j fragile a d faire face la COVID-19. La crise actuelle intervient un moment o , apr s des ann es de conflit, il existe d sormais une r elle possibilit de paix au Y men. Nous devons saisir cette occasion. Il y a deux ans, un financement g n reux a permis de faire reculer la famine. Il est temps d intensifier nouveau notre action. La situation actuelle est encore plus grave. Le Plan de riposte pour 2021 pr voit de collecter 3,85 milliards de dollars des E tats-Unis. J exhorte les donateurs se montrer g n reux. Mercredi, le Ghana est devenu le premier pays en dehors de l Inde recevoir des doses de vaccin contre la COVID-19 du M canisme COVAX. Il y a quelques heures peine, la C te d Ivoire a re u ses premi res doses, et d autres doses seront exp di es dans d autres pays dans les jours et les semaines venir, alors que nous progressons vers la r alisation de notre objectif qui est d avoir commenc la vaccination dans tous les pays du monde dans les 100 premiers jours de l ann e. Il nous reste d sormais 43 jours. Je voudrais remercier nos partenaires de Gavi, de la CEPI et de l UNICEF au sein du M canisme COVAX, qui nous ont aid s en arriver l , ainsi que les E tats Membres qui ont fourni les ressources. Nous avons fait des progr s. Mais ces progr s sont fragiles. Nous devons acc l rer l approvisionnement en vaccins et leur distribution, et il nous est impossible de le faire si certains pays continuent de d marcher les fabricants qui produisent les vaccins sur lesquels le M canisme COVAX compte. Ces comportements portent pr judice au M canisme COVAX et privent les agents de sant et les personnes vuln rables du monde entier de vaccins vitaux. Le moment est venu d utiliser tous les moyens possibles pour intensifier la production, y compris l octroi de licences et le transfert de technologie et, le cas ch ant, les d rogations la propri t intellectuelle. Si ce n est maintenant, quand le ferons-nous ? Je comprends tr s bien que tous les gouvernements ont l obligation de prot ger leurs propres populations. Mais la meilleure fa on d y parvenir est de supprimer le virus partout en m me temps. Il est aussi important de se souvenir que m me si les vaccins sont un outil tr s puissant, ils ne sont pas le seul outil. Nous devons encore acc l rer la distribution d outils de diagnostic rapides, d oxyg ne et de dexam thasone. A cet gard, nous saluons la d claration de solidarit du Conseil europ en qui s est engag aujourd hui ce que l Union europ enne apporte sa juste contribution au financement de l Acc l rateur ACT. Et nous devons galement nous rappeler que depuis plus d un an maintenant, de nombreux pays ont r ussi pr venir ou ma triser la transmission sans vaccins, gr ce des mesures de sant publique prouv es. Mercredi, l OMS a officiellement lanc son Plan strat gique de pr paration et de riposte pour 2021, qui pr sente six objectifs et les 10 piliers essentiels de la riposte. Le Plan strat gique 2021 d crit comment l OMS aidera les pays atteindre ces objectifs et les ressources dont nous avons besoin pour le faire. De nombreux pays ont utilis le Plan strat gique de l ann e derni re comme base de leur riposte nationale, l adaptant et l appliquant leur propre contexte. L un des pays qui a vit une crise majeure malgr les pr visions issues de divers mod les est le Nig ria. Avec la plus grande population d Afrique, la plus importante conomie et la plus grande ville du continent, le Nig ria et ce qui se passe dans le pays influent sur ce qui se passe en Afrique. Aujourd hui, je suis ravi d tre rejoint par le Dr Chikwe Ihekweazu, Directeur g n ral du Centre nig rian de lutte contre les maladies, et par le Chef du bureau de pays de l OMS au Nig ria, le Dr Walter Kazadi Mulombo. Le Dr Chikwe est l un des plus grands experts en sant publique d Afrique et du monde. Mon fr re, merci beaucoup de vous joindre nous aujourd hui pour nous parler de l exp rience et de la riposte du Nig ria face la COVID-19. Vous avez la parole. [Le Dr Chikwe s adresse aux m dias] Merci beaucoup, Chikwe, et merci pour votre soutien, votre leadership et votre perspicacit au cours de cette derni re ann e. Lors de ces conf rences de presse chaque semaine, les m dias du monde entier voient le personnel du Si ge de l OMS, et nos six bureaux r gionaux tiennent galement leurs propres points de presse. Ceux que vous ne voyez pas assez souvent, ce sont nos coll gues des 150 bureaux de pays de l OMS, qui soutiennent les pays au quotidien pour se pr parer la COVID-19, pr venir la maladie et y riposter. L OMS ne se contente pas de parachuter son personnel dans les pays en cas d urgence. Notre personnel est l tous les jours, ann e apr s ann e, travaillant avec le gouvernement et les communaut s pour faire face l ensemble des menaces pour la sant auxquelles ils sont confront s. Je suis donc tr s heureux d accueillir aujourd hui le Dr Walter Kazadi Mulombo, Repr sentant de l OMS au Nig ria. Walter, merci de vous joindre nous. Vous avez la parole. [Le Dr Kazadi Mulombo s adresse aux m dias] Merci beaucoup, Walter, et j adresse mes salutations tous nos coll gues du bureau de pays du Nig ria. Recevez tous mes remerciements et l assurance de mon respect. Je suis fier de vous tous, et fier d appartenir l OMS. Fad la, c est vous. Focus Flamb e de maladie coronavirus 2019 (COVID-19) Vaccins contre la COVID-19 COVAX Acc l rateur ACT


Latest News
Hashtags:   

World

 | 

Allocution

 | 

liminaire

 | 

Directeur

 | 

général

 | 

point

 | 

presse

 | 

COVID

 | 

février

 | 

Sources