Sunday 29 November 2020
Home      All news      Contact us      RSS     
reliefweb - 1 month ago

CAR: République Centrafricaine Initiative Conjointe de Suivi des Marchés - Rapport des tendances sur 6 mois - Juillet 2020

Country: Central African Republic Source: REACH Initiative Please refer to the attached file. R E SUM E En R publique Centrafricaine (RCA), les cons quences du conflit qui a eu lieu en 2013 continuent d impacter les conditions de vie des populations vivant sur le territoire. En 2019, 2,6 millions de personnes taient reconnues comme tant dans le besoin, soit plus de la moiti de la population totale, et dont 1,7 millions dans le besoin aigu . L ampleur de ces cons quences se voit par ailleurs d multipli e par des d fis structurels l instar de l enclavement g ographique du pays et sa forte d pendance au commerce ext rieur, ainsi que la faible int gration de ses march s et l absence de certaines infrastructures. Afin de travailler la palliation de ces d fis structurels et conjoncturels, la r alisation des transferts mon taires comme modalit d intervention, tant du c t des acteurs humanitaires, qu en termes de pr f rences des populations vuln rables, s est rapidement impos e. Pour r aliser ces transferts mon taires dans le respect du principe humanitaire de ne pas nuire et pour capitaliser sur les exp riences pass es et le partage de bonnes pratiques, un renforcement des connaissances concernant le mode de fonctionnement des march s en RCA a t jug n cessaire dans le Plan de R ponse Humanitaire (PRH) de 2018. Pour r pondre cette demande, le Groupe de Travail sur les Transferts Mon taires (GTTM) a mis en place en avril 2019 l Initiative Conjointe de Suivi des March s (ICSM), qui consiste en la collecte mensuelle de donn es concernant le niveau des prix et la disponibilit des articles de premi re n cessit , soit une liste r duite des articles du Panier Minimum de D penses (MEB), laquelle s ajoute une liste de produits suppl mentaires renseignant sur l tat des march s centrafricains. L objectif de ce suivi mensuel est de renseigner les acteurs humanitaires sur l tat des march s dans leur zone d intervention, afin d adapter leur intervention selon les contextes locaux. Cette valuation s organise dans le contexte d un sous-groupe de travail sp cialement cr pour cette activit , cofacilit par REACH et le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires (Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA)). La collecte de donn es est r alis e par les partenaires op rationnels qui se sont engag s r aliser ces enqu tes dans des zones pertinentes, selon leurs interventions. Pour la r alisation de cette tude, les march s enqu t s ont t regroup s par zones g ographiques : ouest, centre, sud et est. Ces regroupements se sont bas s sur des similarit s en termes de niveaux de prix et de proximit g ographique, et ne sont pas exactement identiques au premier rapport publi puisque certaines localit s pr sentaient alors des niveaux de prix diff rents ceux observ s entre janvier et juin 2020. Les analyses de tendance sont bas es sur les six premi res collectes mensuelles de l ann e, pour le suivi des march s, qui ont toutefois t bimensuelles d avril fin juin 2020. L une des principales limites du rapport renvoie la variation de la couverture g ographique d un mois l autre, avec certaines localit s n ayant t enqu t es qu une deux fois sur les six mois. Cela a impact l tablissement de tendances, ainsi que de comparaisons entre les diff rentes r gions. Ainsi, les prix calcul s pour le MEB ne sauraient tre qu indicatifs et non repr sentatifs du niveau du prix des march s enqu t s et des zones tudi es. Ce rapport fait suite la premi re analyse r alis e sur les six premiers mois de collecte de donn es, en 2019, et se concentre sur une analyse de tendances sur les six premiers mois de l ann e, i.e. de janvier juin 2020 inclus. Il pr sente, dans un premier temps, les niveaux des prix et les tendances observ es, par type de produits alimentaires, non-alimentaires, d hygi ne et suppl mentaires puis par zone g ographique. La seconde partie du rapport s attache relever les tendances des indicateurs renseignant sur l impact de la COVID-19 sur les march s de RCA. Elle d taille notamment la perception des commer ants concernant l volution du contexte, et les contraintes ayant pes sur l approvisionnement depuis avril li es ou non au contexte sanitaire. Elle pr sente aussi les routes d approvisionnement pour certains march s enqu t s. R sultats cl s Les r sultats cl s de l analyse des tendances sur six mois allant de janvier juin 2020 sont les suivants ; les prix des produits non-alimentaires et d hygi ne restent stables, comme sur la seconde moiti de 2019, avec toutefois des variations notables pour le prix de la b che. Les produits alimentaires ont quant eux pr sent des prix davantage stables que sur la seconde moiti de 2019, avec toutefois une forte volatilit enregistr e pour le prix du riz et du ma s. Pour la disponibilit des produits non-alimentaires, on constate qu elle varie parfois au gr des distributions des acteurs humanitaires, ainsi que des importations, notamment depuis le Cameroun. Le ma s est le produit alimentaire rapport comme tant le plus souvent indisponible, suivi ensuite par la viande de b uf. En termes d impact de la COVID-19 sur les march s de RCA, l chelle des cat gories de denr es, il semblerait que les articles alimentaires aient t moins impact s que les articles non-alimentaires, car les premiers sont davantage issus de productions locales, qui sont ind pendantes de l approvisionnement depuis l tranger. Le contexte sanitaire a aussi eu un impact sur la consommation de produits des fins hygi niques, comme le savon, ou la th i re / bouta, dont le prix m dian a augment dans certaines localit s. La plus forte augmentation de prix pour les produits non-alimentaires a t enregistr e entre fin avril et fin mai, qui correspond aussi la p riode o la perception des commer ants de l impact n gatif du contexte sanitaire en termes conomiques a t la plus forte entre la mi-avril et la mi-mai. Un lien de causalit ne doit pas tre n cessairement tabli ici, mais la mise en place de collectes de donn es qualitatives au travers d entretiens semistructur s permettrait d approfondir les connaissances au sujet de l impact n gatif du contexte sanitaire. Enfin, les collectes de donn es r alis es entre janvier et juin 2020 ont permis d apporter davantage de connaissances sur la mani re dont les march s interagissent entre eux, et a fortiori, sur l int gration et les routes d approvisionnement des march s centrafricains. Davantage de pays d origine de produits non-alimentaires ont notamment t identifi s, savoir la R publique D mocratique du Congo (RDC), le Congo et le Soudan. A l instar de 2019, le transit des marchandises par Bangui est aussi apparu dans les r sultats des enqu tes au cours des derniers mois.


Latest News
Hashtags:   

République

 | 

Centrafricaine

 | 

Initiative

 | 

Conjointe

 | 

Suivi

 | 

Marchés

 | 

Rapport

 | 

tendances

 | 

Juillet

 | 

Sources