Wednesday 5 August 2020
Home      All news      Contact us     
reliefweb - 20 days ago

DR Congo: Les exploitations et abus sexuels expliqués aux riverains de la base logistique de la Monusco à Kananga

Country: Democratic Republic of the Congo Source: UN Organization Stabilization Mission in the Democratic Republic of the Congo LAURENT SAM OUSSOU L Unit conduite et discipline de la MONUSCO a sensibilis le 10 juillet 2020, en deux sessions, 40 repr sentants des communaut s vivant autour de sa base logistique situ e l a roport de Kananga, dont 12 femmes, sur les exploitations et abus sexuels (EAS) commis par le personnel des Nations unies. Une population issue des localit s Oasis, Tubuluku et Mulombodi. La base logistique de la MONUSCO regroupe, en effet, des militaires de la Force de la MONUSCO ainsi que des civils. La question des EAS est tr s importante au sein des Nations Unies o une politique de tol rance z ro a t institu e par le Secr taire G n ral, Antonio Gutteres, qui estime que les hommes et les femmes qui se mettent au service de la banni re bleue ont le devoir de faire preuve des plus hautes qualit s d int grit , de professionnalisme et de respect de la dignit de la personne humaine. La pr vention est donc au c ur de la strat gie de l ONU visant lutter contre l exploitation et les abus sexuels. La pr vention doit tre men e de fa on dynamique et globale et faire l objet d un partenariat entre l ONU et ses E tats Membres , a soulign M. Gutteres. Ainsi, cette activit a t men e par l quipe de conduite et discipline de la mission onusienne en collaboration avec l ONG locale d nomm e LIFID (Ligue des filles et femmes instruites pour le d veloppement). A en croire les organisateurs, l objectif est de pousser les communaut s tre vigilantes et s opposer tout acte qui touche leur dignit par tout agent des Nations Unies op rant Kananga. Nous avons trouv que c est tr s urgent et utile de former la population d Oasis, Tubuluku et Mulombodi sur la mission de l quipe de conduite et discipline de la MONUSCO parce que d abord, c est une population qui entoure l a roport o nous trouvons les militaires et le personnel civil des Nations Unies. Cette population doit tre responsable pour d noncer les cas d EAS mais aussi pour les pr venir et cela n cessite une bonne connaissance de la question , a expliqu R gine Mbombo, la pr sidente de cette ONG. Les b n ficiaires de cette sensibilisation se sont dit satisfaits, comme l a indiqu un notable, le chef Evariste Ndumba wa Mipolo. Pour lui, c est une bonne formation pour la population qui dit d ailleurs non aux abus sexuels commis par le personnel de la MONUSCO ici au Kasa central. C est une bonne formation puisque nous avons toutes les informations n cessaires pour pouvoir nous d fendre et la population doit aussi savoir quand et comment on peut aussi parler, voire d noncer les abus qui sont en train de se faire. La population tant inform e maintenant, tout le monde doit prendre garde de ne pas commettre les abus et de ne pas faire le mal comme il est pr vu dans la formation en faisant de fausses all gations car nous savons que la loi nous interdit cela. Quant Alphonsine Ngandu, une des participantes, elle estime que nous avons appris que les militaires des Nations Unies ne peuvent pas avoir des rapports sexuels avec nous en change d un quelconque bien ou pour de l argent. Ce sont des actes punissables . Et lorsque nous allons constater que notre population se comporte comme cela, nous allons avant tout, d abord la sensibiliser afin qu elle d nonce ce genre d attitude afin qu elle n affecte pas notre localit .


Latest News
Hashtags:   

Congo

 | 

exploitations

 | 

sexuels

 | 

expliqués

 | 

riverains

 | 

logistique

 | 

Monusco

 | 

Kananga

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources