Wednesday 5 August 2020
Home      All news      Contact us     
reliefweb - 20 days ago

DR Congo: General de Brigade Patrick Dube: “Nos forces sont prêtes à servir avec détermination et au prix de sacrifice suprême”

Country: Democratic Republic of the Congo Source: UN Organization Stabilization Mission in the Democratic Republic of the Congo SY KOUMBO S. GALI INTERVIEW Alors qu il s appr tait quitter le Nord-Kivu, apr s avoir servi pendant deux ans comme commandant de la FIB dans la zone op rationnelle de Beni, le g n ral de Brigade sud-africain Patrick Dube est revenu sur le travail accompli dans le cadre de la mission de protection des civils de la MONUSCO, notamment les op rations contre les ADF, que la Brigade d Intervention de la Force (FIB) soutient. Une interview r alis e par Sy Koumbo S. Gali. Sy Koumbo S. Gali : Vous tes en fin de mission aujourd hui, apr s avoir pass deux ann es la t te du commandement de la Brigade d intervention de la Force de la MONUSCO, FIB. Quel sentiment avez-vous au moment de quitter Beni pour votre pays, l Afrique du Sud? G n ral de Brigade Patrick Dube : Je rentre chez moi avec un sentiment mitig . Premi rement, durant les deux ann es que j ai pass es ici, on a not la pr sence des groupes arm s nationaux et trangers, notamment les ADF et les Maimai, lesquels ont mis mal la paix et la s curit dans la r gion. Le sentiment positif que j aie, est que, malgr cette pr sence, actuellement ces rebelles ne sont plus dans leurs bastions traditionnels tels que Mwalika, Mayangose, ou dans le triangle de la mort. Bon nombre d entre eux sont dispers s, et leur capacit de nuisance r duite. Il faut aussi signaler que nombreux parmi ces rebelles ont t tu s lors des diff rentes op rations. Je peux dire ici que, durant les trois derniers mois, du mat riel sophistiqu de combat a t utilis pour appuyer les offensives des FARDC dans le triangle de la mort. Nous les avons appuy es par des techniques intelligentes de combat. C a veut dire que nous avions la capacit de localiser ces rebelles afin de permettre aux FARDC de les neutraliser. Et lors de ces op rations, les rebelles ont perdu certains leaders, ainsi qu un lot important de leurs quipements. Je pense qu ce niveau, ensemble avec les FARDC, nous avons r ussi constituer de vrais obstacles sur le chemin de ces rebelles qui, dans leur fuite ont, malheureusement encore, poursuivi leurs agressions contre les populations civiles. Ils utilisent ces derniers temps la technique de gu rilla dans la for t, mais ils n iront pas loin. C a, c est un sentiment positif et un message d espoir avec lequel je quitte la r gion de Beni et la RDC. Mon coll gue, le nouveau commandant est d j Goma, en confinement. Il sera ici d ici quelques jours, et je sais qu il va continuer ce que nous avons entam comme op rations de traque, avec les FARDC, pour mettre fin aux actes terroristes des ADF. S.K.S.G. : Ne partez-vous pas avec un sentiment de travail inachev , puisque malgr le soutien que la MONUSCO apporte aux op rations de traque des FARDC contre les groupes arm s, les ADF restent toujours une grande menace pour la population ? G.B.P.D. : C est vrai, le travail n est pas fini. Il y a encore de petits groupuscules des ADF, sp cialement dans les p riph ries des agglom rations o les op rations se d roulent. Ces bandits vivent aujourd hui gr ce la collaboration avec certains habitants des villages des milieux recul s. Ils vivent aussi de pillages et de vols des biens de la population. Et leurs collaborateurs sont partout dans cette r gion, notamment ici Beni, ou Oicha, Butembo ou Eringeti. Ce sont eux qui leur donnent les moyens de leur survie. Et donc, si seulement nous pouvons couper ce lien d appui et de soutien venant des collaborateurs de ces rebelles, je vous assure que ces derniers quitteront la brousse, parce qu ils n auront rien comme aide ni appui. Parce que, les produits de premi re n cessit , les cr dits de t l phone, o les trouvent-ils ? Qui le leur donne ? Ce sont ces collaborateurs, qui se cachent parmi la population! Et ils sont partout. Je crois que le message de prise de conscience doit tre adress ces gens-l : Ce n est pas de cette fa on que nous allons vivre, ce n est pas de cette fa on que nous devons nous comporter, ce n est pas de cette fa on que nous devons nous flageller ; nous ne devons pas admettre que ces rebelles agissent avec brutalit tels que d capiter des civils, pendant que quelques-uns continuent les soutenir. Ce genre de comportement doit cesser . S.K.S.G. : Quel conseil ou message pourriez-vous, ou allez-vous laisser votre successeur qui est aussi sud-africain comme vous, avant de partir ? G.B.P.D. : Le G n ral de Brigade Monwabisi Dyakopu n est pas nouveau dans cette zone op rationnelle. Il a m me t ici en 2016-2017. C est pour dire qu il arrive dans une r gion qu il connait bien. Mon message pour lui est de voir comment mettre en place un m canisme qui permette de couper le canal d appui et de soutien ceux qui soutiennent et collaborent avec les ADF afin que ces rebelles n aient aucune chance de survie. Il doit aussi se rapprocher de la communaut pour passer le m me message : couper toute communication et appui ce mouvement rebelle. C est l unique conseil que je peux donner. Il doit reprendre le travail l o nous l avons laiss , en collaborant avec la communaut , et en faisant de la communaut son partenaire de s curit , mais aussi en s appuyant sur les forces de s curit . Il doit tout faire pour solidifier la collaboration avec les FARDC, car les FARDC sont au front et attaquent l ennemi. Nous, nous leur venons en appui, nous les soutenons en logistique dans les zones des op rations. C est a mon message pour mon successeur. Et je sais que son travail qui va se faire dans la continuit , va aider cr er la diff rence dans le travail sur le terrain. S.K.S.G. : Avez-vous un message particulier vos partenaires, les FARDC ? G.B.P.D. : Mon message aux FARDC est de garder haut le moral et le mental. Nous nous sommes fix des objectifs ; et ces objectifs sont clairs : neutraliser tous les groupes arm s dont les ADF qui brutalisent et pillent les communaut s. Mon message pour eux est que les forces de la Brigade d intervention de la MONUSCO, FIB, sont l pour les assister jusqu ce que les ADF soient neutralis s. A la population, elle doit continuer nous aider en termes d information, car la cl de sa protection est aussi entre ses mains. Mais elle doit aussi prendre la d cision de couper la relation entre les ADF et leurs collaborateurs. Ceci permettra que les op rations aillent vite et permettent d radiquer ces rebelles. L , je suis s r que sa protection sera assur e par les FARDC et la MONUSCO. S.K.S.G. : Un message vos coll gues de la MONUSCO ? G.B.P.D : C a t pour moi une opportunit de rencontrer le staff local, tr s coop ratif, avec qui j ai beaucoup travaill sur la situation qui pr vaut dans la r gion. Je suis vraiment reconnaissant. Je dois dire au staff local de continuer travailler dans ce sens, de coop rer avec la MONUSCO pour que finalement nous arrivions mettre fin aux actes terroristes des ADF. Pour le staff international, j ai beaucoup appris d eux, et ceci est le fruit d une bonne collaboration aussi. Si nous voluons dans ce sens, notre travail donnera des r sultats satisfaisants, et nous ne manquerons pas d tre un mod le de changement pour la R publique d mocratique du Congo. Pour les troupes, les militaires, ils savent bien que nous devons maintenir haut le moral et le mental jusqu la fin de notre mission. Je sais tr s bien qu ils op rent dans des conditions tr s difficiles dues l ins curit mais aussi Ebola, et aujourd hui, la Covid19. Nos forces ont connu des pertes en vies humaines cause des attaques des groupes arm s. Mais malgr ces difficult s, ils sont toujours pr ts servir, avec d termination, et au prix du sacrifice supr me. Ainsi je sais qu ils vont bien travailler avec le g n ral Jacob, et nous verrons la diff rence dans un futur proche.


Latest News
Hashtags:   

Congo

 | 

General

 | 

Brigade

 | 

Patrick

 | 

forces

 | 

prêtes

 | 

servir

 | 

détermination

 | 

sacrifice

 | 

suprême”

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources