Wednesday 12 August 2020
Home      All news      Contact us     
reliefweb - 1 month ago

Madagascar reçoit 2,13 millions de dollars de la Société d’assurance de la Mutuelle panafricaine de gestion des risques pour la couverture des risques liés à la sécheresse

Country: Madagascar Sources: African Development Bank, African Union Johannesburg, Afrique du sud, le 3 juillet 2020 - Le gouvernement de Madagascar a re u, mercredi 2 juillet Antananarivo, un ch que symbolique de 2,13 millions de dollars am ricains de la Soci t d assurance de la Mutuelle panafricaine de gestion des risques (ARC Ltd) pour couvrir la perte des moyens de subsistance de sa population caus e par les catastrophes climatiques. Ce paiement de l ARC est la prime d une assurance contre la s cheresse souscrite par Madagascar avec le soutien de la Banque africaine de d veloppement travers l Initiative africaine de financement des risques de catastrophe (ADRiFi), qui a financ la totalit de la prime d assurance pour l ann e 2019-2020 en vue du transfert souverain du risque de s cheresse pour la Grande I le. Le paiement des indemnit s sera effectu pour prot ger la vie et les moyens de subsistance de 600 000 personnes vuln rables touch es par la s cheresse, afin de les emp cher de recourir un m canisme d adaptation nuisible, comme la consommation de leurs semences, la vente de mat riel agricole, les d placements internes ou la migration forc e. Ces populations, frapp es par les catastrophes climatiques, ont t rendues vuln rables par de mauvaises r coltes lors de la saison qui vient de s achever. Monsieur le Ministre de l E conomie et des Finances, Richard Randriamandrato repr sentant le Gouvernement Malagasy durant la c r monie de remise officielle a affirm durant son allocution que: La mutuelle d assurance panafricaine de gestion de risque aux s cheresses est une des solutions p rennes pour renforcer les efforts du Gouvernement et des partenaires dans le Grand Sud de Madagascar et t moigne l entraide entre les pays amis africains faire face aux catastrophes naturelles plus particuli rement la s cheresse . Un tel m canisme est b n fique pour Madagascar car il nous permettra de s curiser l environnement des agriculteurs et les moyens de subsistance des populations vuln rables dans le Grand Sud victime de la s cheresse r currente ainsi que de conserver leur capital de production. Les interventions pr coces mettre en uvre avec ce fonds seront ax es sur le transfert mon taire et ACT (Argent Contre Travail) pour 15.000 m nages vuln rables, l appui nutritionnel pour les 2000 enfants moins de 5ans et l approvisionnement en eau de 84.000 m nages. Ainsi, le renforcement de ce m canisme d assurance ne fait que favoriser la mise en uvre de la Politique et de la Strat gie Nationale de la Gestion des Risques et des Catastrophes Madagascar notamment la promotion de la r silience financi re face aux al as climatiques. Madagascar fait face des risques de catastrophe li s un climat de plus en plus variable, qui s ajoutent une ins curit alimentaire g n ralis e. En raison de sa position g ographique, le pays est vuln rable divers chocs climatiques. Outre les cyclones, l le de l Oc an indien est confront e des inondations et des s cheresses avec des cons quences d vastatrices, qui exercent une pression sur les finances publiques et la croissance du PIB r el. Selon la Banque africaine de d veloppement, les catastrophes naturelles survenues Madagascar en 2017 ont caus environ 420 millions de dollars am ricains de dommages collat raux. C est dans ce contexte que Madagascar a rejoint, en octobre 2019, le Groupe VI de pays assur s par l ARC contre les risques de s cheresse pour la campagne agricole 2019-2020, au titre des pays pilotes du programme ADRIFI. Dans son discours, le sous-secr taire g n ral des Nations unies et directeur g n ral de la Mutuelle panafricaine de gestion des risques, Mohamed Beavogui, a d clar : Le versement d indemnit effectu par l ARC pour soutenir la population touch e par la s cheresse dans le Grand Sud de Madagascar a t rendu possible par le leadership et l engagement du gouvernement de Madagascar prot ger sa population. Nous remercions galement la Banque africaine de d veloppement pour son soutien louable travers le programme ADRiFi. C est un vibrant t moignage du fait que la collaboration entre les gouvernements africains et les partenaires au d veloppement, l int rieur et l ext rieur de la r gion, en utilisant des approches de march , peut grandement contribuer sauver les gains de d veloppement sur le continent . L agriculture est un secteur tr s important pour le d veloppement socio- conomique de Madagascar. Elle contribue environ 25% de son PIB et emploie 78% de la population conomiquement active. L indemnit sera investie dans la mise en uvre de la r ponse du gouvernement l urgence de la s cheresse et l ins curit alimentaire au profit des petits exploitants agricoles et des populations vuln rables dans la r gion du Grand Sud, qui a t la plus durement touch e par la s cheresse. Notre objectif, en travaillant avec les E tats membres pour fournir une assurance contre les risques de catastrophe, est de promouvoir la r silience et de fournir une protection financi re la population vuln rable en cas de p ril , a d clar le directeur ex cutif de la Soci t d assurance de l ARC, Lesley Ndlovu avant d ajouter : Nous sommes heureux que ce paiement aide le gouvernement soutenir rapidement la population affect e se reconstruire et se remettre des effets de la s cheresse, tout en les emp chant de recourir des m canismes d adaptation nuisibles . L ARC et la Banque africaine de d veloppement ont sign , en mars 2017, un protocole d accord pour aider les E tats africains g rer les risques de catastrophe naturelle et tre mieux pr par s r pondre de mani re efficace aux risques li s au climat qui affectent gravement le continent. C est dans ce cadre que la Banque a apport son appui financier au gouvernement malgache pour le paiement de sa prime d assurance sur une p riode de cinq ans (2019-2023) travers le programme ADRiFi. Le versement de l indemnit , moyennant le contrat d assurance, arrive point nomm , Madagascar tant galement confront au d fi de la pand mie de Covid-19. Cela montre que les programmes de transfert des risques sont m me d aider les pays g rer les catastrophes li es au climat et desserrer la pression sur les finances publiques lorsque de multiples crises se produisent , a d clar Jennifer Blanke, la vice-pr sidente charg e de l agriculture, du d veloppement humain et social au sein de la Banque africaine de d veloppement. Avec l appui du Royaume-Uni, de l Allemagne, de la Su de, de la Suisse, du Canada, de la France, de la Fondation Rockefeller et des E tats-Unis, l ARC aide les E tats membres de l Union africaine r duire les risques de pertes et de dommages caus s par les v nements m t orologiques extr mes affectant les populations africaines en apportant, travers une assurance souveraine des risques de catastrophe, des r ponses cibl es aux catastrophes naturelles de mani re plus opportune, conomique, objective et transparente. L ARC utilise d sormais son expertise pour aider lutter contre d autres menaces majeures auxquelles le continent est confront , dont les foyers et les flamb es pid miques. Depuis 2014, 45 contrats d assurance ont t sign s par les E tats membres de l ARC, ce qui repr sente 83 millions USD de primes vers es pour une couverture d assurance totale de 602 millions USD en vue de la protection de 54 millions de personnes vuln rables dans les pays participants. L adh sion de Madagascar dans le m canisme d assurance aux s cheresses dans le cadre de ce programme ADRiFi, est une belle initiative et bien r jouissante. La collaboration entre le Gouvernement Malagasy, l ARC et la BAD est toujours aussi fructueuse en termes de d veloppement de m canisme de protection financi re face aux risques de catastrophe. La p rennisation de cette collaboration tripartite nous permettra d ouvrir des portes d extensions vers d autres zones risques du pays voire pour d autres types d al as climatiques comme le cyclone, l inondation et l pid mie, a d clar le G n ral de Brigade A rienne Mamy Razakanaivo, Secr taire Ex cutif de la CPGU (Cellule de Pr vention et d appui la Gestion des Urgences) au sein de la Primature tant le superviseur du programme ARC Madagascar. A propos de l ARC :
Avec l appui du Royaume-Uni, de l Allemagne, de la Su de, de la Suisse, du Canada, de la France, de la Fondation Rockefeller et des E tats-Unis, l ARC aide les E tats membres de l Union africaine r duire les risques de pertes et de dommages caus s par les v nements m t orologiques extr mes affectant les populations africaines en apportant, travers une assurance souveraine des risques de catastrophe, des r ponses cibl es aux catastrophes naturelles de mani re plus opportune, conomique, objective et transparente. L ARC utilise d sormais son expertise pour aider lutter contre d autres menaces majeures auxquelles le continent est confront , dont les foyers et les flamb es pid miques. Depuis 2014, 45 contrats d assurance ont t sign s par les E tats membres de l ARC, ce qui repr sente 83 millions de dollars am ricains de primes vers es pour une couverture d assurance totale de 602 millions de dollars en vue de la protection de 54 millions de personnes vuln rables dans les pays participants. A propos de la Banque africaine de d veloppement : Le Groupe de la Banque africaine de d veloppement est la principale institution de financement du d veloppement en Afrique. Il comprend trois entit s distinctes : la Banque africaine de d veloppement, le Fonds africain de d veloppement et le Fonds sp cial du Nigeria. Le Groupe poss de des bureaux dans 34 pays africains et un bureau au Japon. La Banque africaine de d veloppement contribue au d veloppement conomique et au progr s socio- conomique de ses 54 E tats membres r gionaux. www.afdb.org Pour tout renseignement, veuillez contacter : Mme Mamifaniry Harivelo
Responsable de la communication
CPGU/Primature, Antananarivo, Madagascar
faharivelo@gmail.com M dias de la DIC-CUA Mme Afrah Thabit
Charg de communication
DIC-CUA
Commission de l Union Africaine / Mob: +251911-200922
thabitma@african-union.org AMI Alain Ngono
Charg de communication principal
Initiative pour les m dias africains (AMI)
Mob : +254 (0) 789 15 38 27
angono@africanmediainitiative.org


Latest News
Hashtags:   

Madagascar

 | 

reçoit

 | 

millions

 | 

dollars

 | 

Société

 | 

assurance

 | 

Mutuelle

 | 

panafricaine

 | 

gestion

 | 

risques

 | 

couverture

 | 

risques

 | 

sécheresse

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources