Friday 3 July 2020
Home      All news      Contact us     
reliefweb - 3 days ago

Burundi: Rapport de situation (du 30 juin 2020)

Country: Burundi Source: UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs FAITS SAILLANTS Mise jour COVID-19 Les victimes des inondations au Burundi re oivent l aide de l OIM dans le cadre de la pand mie COVID-19 L OIM Burundi soutient les efforts de r ponse du gouvernement au COVID-19 Don du UNFPA aux sages-femmes pour des soins maternels de meilleure qualit et la pr vention COVID19 CHIFFRES CL E S 1,74M Personnes dans le besoin (2020) 630K Personnes cibl es (2020) 100K Personnes d plac es internes 1,74M Personnes en ins curit alimentaire 170 # cas confirm s de COVID-19 # d c s li au COVID-19 R E PONSE D URGENCE Mise jour COVID-19 Premier cas : 31 mars 2020 Nombre total de cas : 170 (au 30 juin 2020) Nombre total de d c s: 1 Mise jour COVID-19 Premier cas : 31 mars 2020 **Nombre total de cas **: 170 (au 30 juin 2020) Nombre total de d c s: 1 **Vols/fronti res **: Les vols internationaux de passagers ont t suspendus le 22 mars. Les vols humanitaires, diplomatiques et m dicaux d urgence sont exempt s de cette mesure de suspension. Les fronti res terrestres avec la R publique d mocratique du Congo et le Rwanda ont t r ouvertes le 15 avril pour permettre la circulation des marchandises. La fronti re avec la Tanzanie est rest e ouverte pour la circulation des marchandises et le retour des Burundais. **Mesures de confinement **: Depuis le 5 mars, la quarantaine autofinanc e de 14 jours est obligatoire pour les voyageurs et toute personne ayant t en contact avec des personnes symptomatiques. CONTEXTE Violette Nshimirimana, veuve et m re de quatre enfants, dont la maison a t d truite par les inondations. OIM, Triffin Ntore, mai 2020 Les victimes des inondations au Burundi re oivent l aide de l OIM dans le cadre de la pand mie COVID-19 Plus de 2 100 victimes de graves inondations et coul es de boue au Burundi re oivent une aide de l Organisation internationale pour les migrations (OIM). A la mi-avril, des semaines de pluies torrentielles ont frapp le Burundi, provoquant le d bordement des rives de la rivi re Rusizi et l inondation du district de Gatumba (province de Bujumbura Rural) environ 12 km de la ville de Bujumbura. Des milliers de maisons, d entreprises et de cultures ont t emport es et plus de 45 000 personnes ont t touch es, dont 18 000 ont t d plac es. Quatre grands sites de d placement pour les victimes ont t mis en place autour de Bujumbura, o des milliers de personnes vivent dans des logements temporaires ou de fortune. Violette Nshimirimana, veuve et m re de quatre enfants, fait partie des personnes qui re oivent une aide d urgence. Avec le soutien de l OIM, elle a re u un abri d urgence apr s que sa maison ait t d truite par les inondations. Nous sommes des agriculteurs. Nous n avons rien pu sauver , explique-t-elle. Nous avons juste pris nos enfants et nous sommes partis. Nos maisons sont tomb es sur tous nos biens apr s notre fuite. Nous avons besoin d une petite assiette pour manger, d une petite marmite pour cuisiner et de petits tapis pour dormir avec nos enfants. Nous n avons rien pour l instant . L OIM Burundi pr voit galement de fournir des articles non alimentaires tels que des couvertures, des ustensiles de cuisine, des moustiquaires et des abris suppl mentaires 300 autres familles d plac es. En raison de la pand mie COVID-19 en cours, on craint galement que les nouveaux sites de d placement n augmentent le risque de contracter la COVID-19, en raison des conditions de surpopulation et d insalubrit . L OIM, sous la coordination du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et d autres agences des Nations Unies, r duit le risque d exposition COVID-19 lors des distributions d aide, comme les abris, les kits d hygi ne et d autres types de soutien d urgence, en mettant en place une distanciation sociale et en assurant l utilisation appropri e des quipements de protection individuelle. Les destructions que nous avons vues ici ne ressemblent aucune autre catastrophe r cente et ont laiss des milliers de personnes vuln rables sans abri, un moment o il est essentiel de disposer d un lieu s r pour s abriter afin de ralentir la propagation de COVID-19 , a d clar Sam Derbali, coordinateur des urgences de l OIM au Burundi. L OIM et d autres organisations humanitaires demandent leurs partenaires d intensifier leurs efforts pour fournir des abris suppl mentaires, de la nourriture, de l hygi ne et des installations sanitaires. A ce jour, le plan d intervention humanitaire pour le Burundi en 2020 n est financ qu 16 %. La plupart des secteurs, en particulier le logement, la sant , l eau, l assainissement et l hygi ne, sont sous-financ s et ont besoin d un soutien urgent*. Il est de notre devoir collectif de veiller ce que les personnes d plac es aient acc s des conditions de vie hygi niques et que toutes les r ponses soient conformes aux principes humanitaires , a d clar M. Derbali. L OIM aide galement identifier les personnes haut risque d exploitation et organiser des sessions d information sur les questions de protection des victimes d inondations. L OIM est soutenue par le minist re britannique du d veloppement international (DFID) et l Agence des E tats-Unis pour le d veloppement international (USAID). Les activit s soutenues s inscrivent dans le cadre des objectifs de d veloppement durable Eau propre et assainissement et Villes et communaut s durables . **Pour obtenir une ventilation compl te des besoins de financement, veuillez consulter le *FTS ici


Latest News
Hashtags:   

Burundi

 | 

Rapport

 | 

situation

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources