Sunday 29 March 2020
Home      All news      Contact us     
reliefweb - 4 days ago

World: Une action urgente s’impose pour éviter que le COVID-19 ne cause « des ravages dans les lieux de détention » – Bachelet

Country: World Source: UN Office of the High Commissioner for Human Rights GEN E VE (25 mars 2020) La Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l homme Michelle Bachelet a appel les gouvernements prendre des mesures d urgence afin de prot ger la sant et la s curit des personnes en d tention et dans d autres centres ferm s, dans le cadre des efforts globaux visant contenir la pand mie de COVID-19. Le Covid-19 a commenc frapper les prisons, les maisons d arr t et les centres de d tention d immigrants, ainsi que les centres de soins r sidentiels et les h pitaux psychiatriques, et risque de causer des ravages aupr s des populations extr mement vuln rables au sein de ces institutions , a d clar Mme Bachelet. Dans de nombreux pays, les centres de d tention sont surpeupl s, et repr sentent m me un danger dans certains cas. Les gens sont souvent d tenus dans de mauvaises conditions d hygi ne et les services de sant sont insuffisants, voire inexistants. L loignement physique et l isolement sont pratiquement impossibles dans de telles conditions , a-t-elle ajout . Les gouvernements font face d normes demandes en mati re de ressources durant cette crise et sont amen s prendre des d cisions difficiles. N anmoins, je les exhorte ne pas oublier les personnes incarc r es, ou celles qui sont confin es dans des centres tels que des tablissements de sant mentale ferm s, des maisons de retraite ou des orphelinats, car les n gliger pourrait avoir des cons quences catastrophiques , a alert la Haute-Commissaire. Il est vital que les gouvernements prennent en compte la situation des personnes d tenues dans leur plan d action de crise, de mani re prot ger les d tenus, le personnel, les visiteurs et bien entendu l ensemble de la soci t , a-t-elle ajout . Face la flamb e de la maladie et au nombre croissant de d c s d j signal s dans les prisons et d autres centres dans de plus en plus de pays, les autorit s devraient agir d s maintenant pour emp cher de nouvelles pertes humaines parmi les d tenus et le personnel , a-t-elle indiqu . La Haute-Commissaire a exhort les gouvernements et les autorit s comp tentes travailler rapidement pour r duire le nombre de personnes en d tention, en faisant remarquer que plusieurs pays ont d j entrepris des actions positives. Les autorit s devraient examiner les moyens de lib rer les personnes particuli rement vuln rables au COVID-19, parmi eux les d tenus les plus g s et ceux malades, ainsi que les d linquants pr sentant un risque faible. Elles devraient galement continuer de r pondre aux besoins de sant sp cifiques aux femmes d tenues, notamment celles enceintes, ainsi qu ceux des d tenus handicap s et mineurs. Aujourd hui plus que jamais, les gouvernements devraient lib rer toute personne d tenue sans fondement juridique suffisant, y compris les prisonniers politiques et les personnes d tenues simplement pour avoir exprim des opinions critiques ou dissidentes , a soulign Mme Bachelet. Une fois lib r es, ces personnes devraient tre soumises un examen m dical et des mesures devraient tre prises pour veiller ce qu elles re oivent les soins et le suivi n cessaires, y compris un suivi m dical. En vertu du droit international des droits de l homme, les E tats doivent prendre les mesures n cessaires pour pr venir des menaces pr visibles pour la sant publique et doivent veiller ce que toute personne n cessitant des soins m dicaux essentiels puisse les recevoir , a-t-elle indiqu . Concernant les personnes en d tention, l E tat a le devoir de prot ger la sant physique et mentale ainsi que le bien- tre des d tenus, tel qu nonc dans l Ensemble de r gles minima pour le traitement des d tenus ( galement connu sous le nom de R gles Nelson Mandela). Les mesures prises durant une crise sanitaire ne devraient pas porter atteinte aux droits fondamentaux des personnes d tenues, y compris leurs droits l eau et une alimentation ad quate. Les garanties contre les mauvais traitements sur des personnes en garde vue, notamment l acc s un avocat et un m decin, devraient galement tre pleinement respect es. Les restrictions concernant les visites de centres ferm s peuvent tre n cessaires pour aider pr venir les flamb es de COVID-19, mais ces mesures doivent tre introduites de mani re transparente et tre clairement communiqu es aux personnes affect es. L arr t soudain de contacts avec le monde ext rieur risque d aggraver des situations d j tendues, difficiles et potentiellement dangereuses , a-t-elle pr venu. Elle a pris comme exemples plusieurs mesures prises dans certains pays, comme l utilisation plus r pandue de syst mes de vid oconf rence, l augmentation des appels t l phoniques avec les membres de la famille et l autorisation des courriels. Le COVID-19 repr sente un norme d fi pour l ensemble de la soci t , alors que les gouvernements prennent des mesures pour imposer l loignement physique. Il est primordial que de telles mesures soient suivies, mais je suis profond ment pr occup e par le fait que certains pays menacent d imposer des peines de prison pour ceux qui ne les respectent pas. Cela risque d exacerber la situation d j tendue dans les prisons et de n avoir que des effets limit s sur la propagation de la maladie , a averti Mme Bachelet. L emprisonnement devrait tre une mesure de dernier recours, surtout durant cette crise. Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l homme et l Organisation mondiale de la Sant pr voient de publier cette semaine un document d orientation provisoire intitul COVID-19: Focus on persons deprived of their liberty , qui contiendra des informations et des mesures importantes pour les autres organismes des Nations Unies, les gouvernements, les autorit s comp tentes, les institutions nationales des droits de l homme et la soci t civile FIN


Latest News
Hashtags:   

World

 | 

action

 | 

urgente

 | 

impose

 | 

éviter

 | 

COVID

 | 

cause

 | 

ravages

 | 

lieux

 | 

détention

 | 

Bachelet

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources