Wednesday 8 April 2020
Home      All news      Contact us     
reliefweb - 14 days ago

Chad: Éradication de la dracunculose: intensification de la surveillance alors que zéro cas humain se poursuit en Éthiopie et au Mali

Countries: Angola, Chad, Ethiopia, Mali, South Sudan Source: World Health Organization Un total de 54 cas humains de dracunculose (maladie du ver de Guin e) ont t signal s l Organisation mondiale de la sant (OMS) en 2019, le Tchad signalant 48 des 54 cas. Au Tchad, en E thiopie, au Mali et au Soudan du Sud, des volontaires form s soutiennent la surveillance et la d tection des infections chez les chiens et les chats domestiques. La surveillance a t renforc e, comme en t moigne l augmentation du nombre de cas humains faisant l objet de rumeurs qui, en 2019, a culmin 108207, dont 106678 ont fait l objet d une enqu te dans les 24 heures. Nous travaillons avec la communaut scientifique largie pour comprendre l pid miologie des infections animales, principalement chez les chiens au Tchad, o le plus grand nombre de cas humains ont t signal s en 2019 , a d clar le Dr Dieudonn Sankara, qui dirige l quipe d radication et d limination de l OMS au D partement de lutte contre les maladies tropicales n glig es. Fait int ressant, il n y a eu aucun cas humain en E thiopie et au Mali, et 4 cas humains au Soudan du Sud en 2019, contre 10 en 2018. Au Mali, le nombre d animaux infect s par Dracunculus medinensis (le ver de Guin e) est pass de 20 animaux en 2018 8 chiens et 1 chat en 2019. Cependant, l ins curit reste un d fi pour acc der librement certaines zones end miques du Mali. A l inverse, le Tchad a signal 1935 infections chez les chiens et 46 chez les chats en 2019, soit une augmentation de 85% par rapport 2018 et une augmentation de 176% chez les humains. L Angola n a signal qu un seul cas humain en 2019. La surveillance communautaire est renforc e principalement dans la province de Cunene o un cas a t signal en 2018. Au Soudan du Sud, des activit s de surveillance int gr es ont t men es avec les programmes de lutte contre le trachome et l onchocercose, conform ment la recommandation de l OMS selon laquelle les programmes doivent collaborer, int grer et mettre en uvre des activit s, dans la mesure du possible, pour renforcer la surveillance. Afin de renforcer la surveillance transfrontali re, l OMS a dirig une mission au Cameroun en novembre 2019 pour enqu ter sur les circonstances entourant un cas import dans la r gion de l Extr me-Nord du pays. Des discussions ont eu lieu avec les autorit s sanitaires pour tablir une surveillance active dans tous les villages de la r gion, y compris une formation l application du t m phos.1 De plus, en 2019, et avec le soutien d agents de terrain qualifi s, la lutte antivectorielle a t intensifi e dans les bassins larvicides et les sources d eau dans plus de 400 villages, contre 72 villages en 2018. Fin 2019, l OMS a soutenu des r unions transfrontali res avec des responsables des programmes nationaux d radication de la dracunculose du Mali, du Burkina Faso et de la C te d Ivoire en Afrique de l O entre l E thiopie et le Soudan du Sud en Afrique de l Est, et entre l Angola et la Namibie en Afrique australe, pour partager leurs exp riences et planifier des activit s de surveillance conjointes travers les fronti res afin de pr venir la transmission de la maladie. La maladie La dracunculose est une maladie parasitaire invalidante caus e par une infection par D. medinensis, un long ver filiforme. Il est g n ralement transmis lorsque les gens boivent de l eau stagnante contamin e par des puces d eau infect es par des parasites. L OMS travaille avec les E tats Membres et en partenariat avec le Centre Carter et le Fonds des Nations Unies pour l enfance pour soutenir les efforts visant radiquer la maladie. L OMS fournit des conseils techniques, collabore avec des programmes nationaux pour coordonner la surveillance dans les zones exemptes de dracunculose, et surveille et rend compte des progr s accomplis. L OMS est la seule organisation mandat e pour certifier les pays comme indemnes de transmission de la maladie conform ment aux recommandations de la Commission internationale pour la certification de l radication de la dracunculose. Depuis 1995, l OMS a certifi un total de 199 pays, territoires et r gions, dont 187 E tats Membres, indemnes de transmission de la dracunculose. 1Le t m phos est un cyclopicide utilis pour tuer les puces d eau (cyclopes) qui transportent les larves infectieuses du ver de Guin e. Contacts pour les m dias Ashok Moloo T l phone: +41227911637
Portable: +41795405086
Email: molooa@who.int


Latest News
Hashtags:   

Éradication

 | 

dracunculose

 | 

intensification

 | 

surveillance

 | 

alors

 | 

humain

 | 

poursuit

 | 

Éthiopie

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources