Friday 13 December 2019
Home      All news      Contact us     
reliefweb - 10 days ago

Democratic Republic of the Congo: Transcription de la conférence de presse du Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, le 2 décembre 2019 à Kinshasa

Source: UN Organization Stabilization Mission in the Democratic Republic of the Congo Country: Democratic Republic of the Congo
Porte-parole de la MONUSCO par intérim [Mathias Gillmann] : Bonjour à tous, merci d’être avec nous pour cette conférence de presse spéciale du Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix. Il est accompagné par Leila Zerrougui, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies et du Conseiller militaire qui vient également du siège des Nations Unies, ainsi eu de François Grignon, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général. Nous allons tout de suite commencer par donner la parole à M. Lacroix et ensuite, on aura quelques temps pour les questions et réponses. Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix [Jean-Pierre Lacroix] : Merci beaucoup et bonjour à toutes et à tous. Merci de nous avoir rejoints pour cette discussion. Comme vous le savez, je suis en République démocratique du Congo depuis samedi matin avec des collègues des Nations Unies, en particulier avec le Général Loitey qui est le chef des opérations militaires. Et nous avons eu des contacts avec les autorités locales et nationales. Nous étions tout à l’heure reçus par le Premier ministre et un certain nombre de membres du Gouvernement. Nous avons rencontré le gouverneur du Nord-Kivu à Beni, nous avons rencontré le chef d’Etat-major des FARDC et nous avons aussi rencontré tout à l’heure des députés de la région avec lesquels nous nous sommes entretenus. Bien sûr, j’ai rendu visite au site de Biakato, le site de la réponse Ebola en Ituri qui a été attaquée et aussi au site de la MONUSCO près de Beni, à Boikene qui a également été attaqué et dévasté. La première chose que je souhaiterais dire, c’est que je le fais au nom du Secrétaire général des Nations Unies, c’est d’exprimer notre totale solidarité et notre compassion vis-à-vis de la population qui souffre et en particulier vis-à-vis des victimes des évènements de ces dernières semaines. Il y a eu beaucoup de victimes dans la population, il y a eu aussi des victimes congolaises qui travaillaient avec nos collègues de la réponse Ebola, il y a eu des victimes parmi les membres des FARDC, parmi les policiers. Nous avons également un soldat de la MONUSCO qui était blessé. Donc notre compassion et solidarité d’abord à la population. Elle souffre tous les jours, et elle est soumise à ces attaques de la part de ces groupes criminels. Et aussi naturellement solidarité totale, compassion vis-à-vis de tous nos collègues ici de tout le système des Nations Unies, la réponse Ebola, la MONUSCO et tous les autres qui font un travail extrêmement difficile et qui vivent en ce moment des jours particulièrement douloureux. La deuxième chose, c’est que nous avons eue dans nos entretiens avec les autorités, à la fois le Premier ministre, les membres du Gouvernement, le gouverneur du Nord-Kivu, le chef d’Etat-major des FARDC, de leur part une réaffirmation très claire de l’importance qu’ils attachaient au partenariat avec la MONUSCO. Et ce sont des messages qui sont dans la totale continuité de ce qu’avait dit Son Excellence, le président de la République Tshisekedi au Secrétaire général des Nations Unies lorsqu’il s’était rendu en juillet dernier en République démocratique du Congo. Et je me souviens que ce matin, le ministre de la Défense a rappelé le succès de ce partenariat dans le passé, il a évoqué le fait qu’il n’y a pas si longtemps, des provinces de ce pays étaient en guerre et il a cité le Katanga et le Kasaï. Et il a indiqué, encore une fois, - je me réfère à ses paroles, mais je me réfère avec sa permission, - puisque nous étions tout à l’heure devant la presse ensemble. Il nous a dit qu’aujourd’hui sur les 145 territoires du pays, il y en avait 135 qui allaient mieux et qui ne connaissaient plus une situation de guerre. Et donc, c’est un partenariat qui a été efficace et qu’il l’est encore aujourd’hui dans beaucoup d’endroits. Il n’y a pas de raisons pour lesquelles ce partenariat ne doit pas réussir aussi dans l’est, dans les Kivu et en Ituri. Et donc, la résolution que nous avons prise ensemble avec toutes ces interlocuteurs des autorités nationales, locales, militaires, civiles, c’est de renforcer ce partenariat, de faire en sorte que des concertations régulières systématiques soient conduites ici au niveau national, au niveau de Kinshasa, au niveau local, dans la région à l’est et aussi avec les autorités policières et militaires. Et dans la continuité de la réunion qu’avait eue Leila Zerrougui, il y a quelques jours, avec le président de la République, et sa participation aux travaux du conseil national de sécurité, il y a déjà un travail de planification détaillée qui est engagé avec les FARDC. Le chef par intérim de la Force [de la MONUSCO] a eu déjà plusieurs réunions avec le Général Mbala, comme je vous l’avais déjà dit, je l’ai rencontré à Beni. Et nous sommes en train de travailler pour que ce partenariat soit beaucoup plus complet, très en amont, parce qu’on ne peut réussir que si nous travaillons ensemble à planifier dès le début des actions conjointes, c’est la seule manière que nous pouvons, nous, d’apporter un soutien efficace, c’est la seule manière de réussir. Je crois qu’il est important de dire que la réponse ne doit pas être que sécuritaire, parce qu’il ne faut pas méconnaitre la réalité aussi du groupe ADF, notamment de ceux qui attaquent la population dans l’est, qui commettent ces exactions.


Latest News
Hashtags:   

Democratic

 | 

Republic

 | 

Congo

 | 

Transcription

 | 

conférence

 | 

presse

 | 

Secrétaire

 | 

général

 | 

adjoint

 | 

Nations

 | 

Unies

 | 

chargé

 | 

opérations

 | 

maintien

 | 

Pierre

 | 

Lacroix

 | 

décembre

 | 

Kinshasa

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources