Sunday 24 March 2019
Home      All news      Contact us     
reliefweb - 9 days ago

Democratic Republic of the Congo: “ Tout repose sur ses épaules ” : Evaluation rapide sur le genre et les violences faites aux femmes et aux filles lors de l épidémie d Ebola à Beni en RDC - Mars 2019

Source: International Rescue Committee Country: Democratic Republic of the Congo
Les normes de genre préexistantes exposent les femmes et les filles à des risques spécifiques et accrus lors des périodes d’épidémies. Au cours de l’épidémie actuelle de la Maladie du Virus Ebola (MVE) au Nord-Kivu, en République Démocratique du Congo (RDC), les acteurs de santé ont observé une tendance similaire à celle observée en Afrique de l #39;Ouest en 2014, avec des taux d #39;infection chez les femmes et les filles qui varient entre 57 et 62%. Après l’épidémie de MVE en Afrique de l’Ouest, les acteurs humanitaires et les universitaires ont reconnu les impacts de la maladie liés au genre et de ses effets sur les femmes et les filles, ainsi que ses conséquences sur le rétablissement à long terme des femmes et des filles. L #39;épidémie de MVE au Nord-Kivu a été déclarée le 1er août 2018 au milieu d #39;un environnement déjà complexe et chroniquement instable. Selon le Congo Research Group et Human Rights Watch, on estime aujourd #39;hui à 120 le nombre de groupes armés actifs au Nord-Kivu et au Sud-Kivu. Depuis 2014, les civils à Beni, au Nord-Kivu, ont été victimes d #39;attaques répétées, faisant plus de 1 000 morts. Les meurtres et autres actes de violence perpétrés par des groupes armés ont déplacé une grande partie de la population. Comme indiqué par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), entre janvier et octobre 2018, environ 50 000 personnes ont été déplacées à Beni, doublant ainsi le nombre de déplacés sur le territoire de Beni. L #39;insécurité continue, combinée à la faiblesse des services préexistants, a rendu la maîtrise de l’épidémie actuelle de MVE extrêmement difficile. Jusqu’au 3 février dernier, 785 cas et 484 décès avaient été enregistrés à la suite de la MVE dans 18 zones sanitaires des provinces du Nord-Kivu et de l #39;Ituri. En décembre 2018, l’International Rescue Committee (IRC) a mené une évaluation à Beni, en RDC, dans le but d #39;examiner les effets de l #39;épidémie de MVE sur les femmes et les filles, et en particulier déterminer l #39;impact potentiel de l #39;épidémie sur les expériences des femmes et des filles en matière de violence, ceci considérant le climat d’incertitude et d’insécurité qui régnait. Le but ultime de cette évaluation rapide était de prendre en compte l’expérience genre dans le développement de plans de réponses appropriés à la riposte et assurer la protection continue des femmes et des filles. L #39;IRC a concentrée son évaluation sur quatre zones - Butsili, Kanzulinzuli, Kasanga et Mabolio - en raison du nombre élevé de cas de MVE recensés depuis le début de l #39;épidémie.


Latest News
Hashtags:   

Democratic

 | 

Republic

 | 

Congo

 | 

repose

 | 

épaules

 | 

Evaluation

 | 

rapide

 | 

genre

 | 

violences

 | 

faites

 | 

femmes

 | 

filles

 | 

épidémie

 | 

Ebola

 | 
Most Popular (6 hours)

Most Popular (24 hours)

Most Popular (a week)

Sources